L'itinéraire de randonnée

Partage de l'espace

Des espaces à partager

Derrière la diversité des paysages parcourus par La Routo, se cachent des espaces de travail et une vie pastorale qu’il faut prendre soin de ne pas perturber.

Issues d’incessantes sélections, les races domestiques élevées (ovins, caprins et bovins), autant que celles, asines et canines, nécessaires à la conduite des troupeaux transhumants, sont autant de créations qui témoignent d’une très longue histoire.

Conduit, gardé et le plus souvent surveillé, leur élevage est l’objet d’un métier à part entière, celui de berger de vaches, de moutons et de chèvres. Savoir rester discret à l’abord d’un troupeau, laisser les animaux en paix, penser à refermer les clôtures, respecter l’intimité des cabanes d’alpages, est ainsi une constante.

Nous vous partageons les témoignages d’une bergère et d’un éleveur installés sur La Routo

Chiens de protection des troupeaux

 

Le chien de protection provençal, le dogou, a totalement disparu à la fin du XIXe siècle en même temps que les loups. Avec le retour de ces prédateurs, ce sont des races originaires des Pyrénées (les « patous »), des Abruzzes ou de l’Anatolie qui sont mises à profit par les éleveurs pour défendre leur troupeau face à la pression croissante de la prédation.

 

Veillez à avoir un comportement adapté en cas de rencontre avec ces chiens.

Adoptez des gestes simples : contournez largement le troupeau quand cela est possible, arrêtez-vous le temps qu’ils vous identifient, restez calme, ne criez pas et ne partez pas en courant, tenez votre chien en laisse.

 

Livret “Face aux chiens de protection, quelques réflexes à adopter”