Qui sommes nous

La Routo

 

Afin de valoriser l’ensemble des dimensions de la transhumance,  l’itinéraire agritouristique GR69® La Routo® est mis en œuvre par la Maison de la transhumance et l’Unione Montana Valle Stura (Piémont italien), accompagnés de nombreux partenaires de part et d’autre du Col de Larche (Colle della Maddalena).

 

Agréé sentier de Grande Randonnée en juin 2020 par la Fédération française de randonnée pédestre, le GR69® La Routo® relie ainsi les plaines de Camargue et de Crau à la vallée de la Stura, permettant de découvrir les différentes dimensions de l’élevage transhumant.

 

Les randonneurs seront amenés à découvrir en chemin l’ensemble des signes anciens ou actuels liés à l’élevage pastoral. Qu’il s’agisse des nombreux aménagements réalisés pour les troupeaux transhumants (pierres relevées, murets, aires de repos, ponts et fontaines) ou des paysages pastoraux emblématiques façonnés par la dent des brebis.

 

 

Dépliant La Routo

L’itinéraire de randonnée La Routo a été défini à partir du cadastre napoléonien à la recherche des anciennes drailles de transhumance entre la Provence et les Alpes.

 

Il retrace ainsi l’itinéraire des troupeaux en partance de la Crau qui suivaient l’ancienne voie Aurélienne jusqu’à Eguilles, empruntaient une draille qui contournait Aix-en-Provence par le nord puis passait au nord de Saint-Marc et de Vauvenargues. Les troupeaux gagnaient ensuite Rians, Quinson, Riez, Puimoisson, Mezel, Digne, La Javie et Seyne, franchissait la crête entre la Blanche de Seyne et l’Ubaye, puis, remontant la vallée à partir de Méolans, conduisait à la Haute Ubaye, ainsi qu’au Piémont par le col de Larche.

 

Ces anciennes voies ont pour la plupart disparu suite à la culture des sols, au reboisement ou à la création de routes goudronnées. Le GR®69 La Routo® emprunte les portions d’anciennes drailles retrouvées en de nombreux endroits, notamment vers Arles, Eguilles, Vauvenargues, Valensole, Seyne-les-Alpes… Et permet de donner une seconde vie à ces chemins piétons.